Anvers,
03
maart
2021
|
15:11
Europe/Amsterdam

Un nouveau musée redonne vie à Hans Christian Andersen

Une expérience artistique unique qui offre un aperçu sur le musée de demain

Samenvatting

À l'été 2021, le tout nouveau musée Hans Christian Andersen à Odense, au Danemark, ouvrira ses portes au public. Son esthétique pleine de poésie rend hommage à l’auteur de contes de fées danois. Le célèbre architecte japonais Kengo Kuma et son équipe en ont élaboré le design : une construction élégante toute de bois et de verre vient parfaitement se fondre dans la verdure luxuriante des jardins. Architecture, paysage et scénographie de l’exposition se mêlent avec originalité et permettent au visiteur de vivre une expérience entièrement inédite.

L’univers de Hans Christian Andersen
Des générations d’enfants ont grandi bercé par l’imaginaire de Hans Christian Andersen, l’un des écrivains les plus populaires et respectés au monde. “La Petite Sirène”, “Le Rossignol et l’Empereur de Chine” ou encore “La Petite Poucette” sont des histoires connues de tous. Cependant le nouveau musée ne parle pas de l’auteur et de ses contes mais leur prêtent une voix. “L’univers artistique de Hans Christian Andersen est merveilleux. Ses contes de fées ne prétendent pas professer des vérités universelles mais font plutôt montre d’une ouverture d’esprit à l’égard de ce monde singulier et complexe qui est le nôtre”, raconte Henrik Lübker, le directeur de création du musée. De cette façon, le nouveau lieu essaie de créer un terrain propice à des réflexions originales sur soi, sur la nature et sur la société.

 

Une expérience artistique
L’intention du musée Hans Christian Andersen est donc de donner corps à son univers littéraire et de proposer une expérience artistique parfaite dans laquelle jeux de lignes, de sons, de lumières et d’images font naître des situations sans cesse inédites. Artistes, réalisateurs, dessinateurs et narrateurs ont été les agents clés impliqués dans ce processus de création, dévoilant une interprétation totalement originale des contes d’Andersen. Cette démarche a été étayée par la philosophie de l’auteur qui est un fil conducteur à travers son œuvre. Dans ses écrits, on trouve ainsi de profonds messages qui trouvent leur source dans la vie de l’écrivain. Ses textes reflètent la dualité du monde qui nous entoure : réalité et imaginaire, nature et culture, humanité et animalité, lumière et obscurité.

 

Une nouvelle manière d’exposer
En sollicitant les perceptions sensorielles du visiteur pour l’immerger, l’univers des contes d’Andersen prend pleinement vie. Les technologies et concepts visuels dernier cri sont brillamment manipulés pour former une unité et sembler complètement gommer la frontière entre illusion et réalité. En jouant avec les perspectives et les échelles, le visiteur se retrouve parfois la tête en bas et, d’autres fois, rapetissé. Grâce à l'architecture et au paysagisme qui se combinent intelligemment, le parcours à travers le musée mène les visiteurs tour à tour à l’intérieur et à l’extérieur par le jeu des jardins. Ces espaces merveilleux ressemblent à un labyrinthe où les plantes imposantes s’adressent au passant. Parce qu’une grande partie du musée se trouve en sous-sol, des trouées en contrebas servent de “portails” entre le réel et l’imaginaire.

 

Les architectes
Notamment connus avoir imaginé le nouveau stade olympique de Tokyo, l’architecte japonais de renommée internationale Kengo Kuma et ses collaborateurs se sont inspirés du conte du “Briquet”, dans lequel un arbre magique permet d’accéder à un monde souterrain. “L’idée derrière le design reprend la démarche d’Andersen, à savoir qu’un petit univers existe au sein d’un système plus vaste”, explique Kuma. Le musée et le jardin s’étendent sur une superficie totale de 12 600 mètres carrés. Des bâtiments circulaires en verre et en bois sont reliés les uns aux autres telle une chaîne et le plan de verdure incurvé et aérien délimite à la fois le jardin et les espaces inférieurs dédiés à l’exposition.

 

L’une des inaugurations les plus attendues dans le monde de la culture en 2021
Avec un budget de plus de 52 millions d’euros, le nouveau musée devient l’un des projets les plus ambitieux et d’envergure du Danemark de ces dernières années. Ceci a été rendu possible grâce à un don substantiel de la fondation A. P. Møller, ainsi que de Nordea-fonden, d’Augustinus Fonden, de Knud Højgaards Fond et de la Ville d’Odense.

 

Odense
Troisième ville du Danemark, Odense est la ville natale de Hans Christian Andersen. Elle est située sur l’île de Fionie à l’histoire très riche et dont les nombreux châteaux et maisons de maître portent l'empreinte. On peut trouver des témoignages de l’existence de l’écrivain dans la fabrique même de l'île tout entière. Par ailleurs, l’endroit ne manque pas de pistes cyclables et de chemins de randonnée qui sillonnent une nature foisonnante qui regorge par-dessus tout de voies d’eau.

Boilerplate

Pour plus d’information sur Hans Christian Andersen House

Ouverture prévue: été 2021

Site Internet: www.hcandersenshus.dk

Adresse: H.C. Andersens Hus, H.C. Andersen Haven 1, 5000 Odense